La police bolivienne a dispersé un imposant cortège funéraire en faisant usage de gaz lacrymogène, jeudi, à La Paz, tandis que des milliers de manifestants portaient les cercueils de cinq personnes tuées mardi. Ils étaient descendus d’El Alto, fief du président en exil Evo Morales.

Réfugié au Mexique depuis plus d’une semaine, le président déchu a déclaré à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel qu’il a le droit de se présenter à un nouveau scrutin. Il s’est dit aussi prêt à renoncer si cela sert la pacification du pays.

Der Spiegel lui a aussi demandé à quel moment il pensait rentrer au pays. Si c’était possible, maintenant, ma maison me manque beaucoup, a répondu Evo Morales, en ajoutant que sa sécurité doit être garantie.

«S’ils veulent me faire un procès, qu’ils y aillent, je m’en sortirai. Mais ils ne peuvent pas me mettre en prison parce que je suis innocent.»
  • Evo Morales
  • Selon lui, la nouvelle équipe au pouvoir, ce n’est pas un gouvernement de transition, c’est une dictature.

    La police bolivienne a dispersé un imposant cortège funéraire en faisant usage de gaz lacrymogène, jeudi, à La Paz, tandis que des milliers de manifestants portaient les cercueils de cinq personnes tuées mardi. Ils étaient descendus d’El Alto, fief du président en exil Evo Morales.

    Réfugié au Mexique depuis plus d’une semaine, le président déchu a déclaré à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel qu’il a le droit de se présenter à un nouveau scrutin. Il s’est dit aussi prêt à renoncer si cela sert la pacification du pays.

    Der Spiegel lui a aussi demandé à quel moment il pensait rentrer au pays. Si c’était possible, maintenant, ma maison me manque beaucoup, a répondu Evo Morales, en ajoutant que sa sécurité doit être garantie.

    S’ils veulent me faire un procès, qu’ils y aillent, je m’en sortirai. Mais ils ne peuvent pas me mettre en prison parce que je suis innocent.Evo Morales

    Selon lui, la nouvelle équipe au pouvoir, ce n’est pas un gouvernement de transition, c’est une dictature.

    Le gouvernement provisoire bolivien a protesté officiellement auprès du Mexique contre les activités menées par Evo Morales. Selon La Paz, elles contreviennent à son statut de réfugié politique.

    Par voie de communiqué, le ministère bolivien des Affaires étrangères a exprimé son profond mécontentement au Mexique, en lui reprochant d’avoir permis à l’ancien président de faire des déclarations qui montreraient une activité de conspiration contre le gouvernement intérimaire (…)

    Lire la suite sur Radio-Canada

    https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/manif-bolivie-dispersee-667x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/manif-bolivie-dispersee-200x200.jpgRadio-CanadaLe MondeLa police bolivienne a dispersé un imposant cortège funéraire en faisant usage de gaz lacrymogène, jeudi, à La Paz, tandis que des milliers de manifestants portaient les cercueils de cinq personnes tuées mardi. Ils étaient descendus d'El Alto, fief du président en exil Evo Morales. Réfugié au Mexique depuis plus d'une semaine, le...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS