Une marée humaine a envahi vendredi les rues du centre d’Alger, réclamant une nouvelle « indépendance » de l’Algérie, 65 ans jour pour jour après le début de la lutte armée contre le colonisateur français.

L’absence de comptage officiel et la topographie rendent impossible de dénombrer les manifestants, mais en ce 37e vendredi consécutif de manifestation, la mobilisation est semblable à celle constatée au plus fort du Hirak, le mouvement de contestation inédit dont l’Algérie est le théâtre depuis le 22 février.

Le cortège progresse très lentement dans les rues noires de monde, autour de la Grande Poste, bâtiment emblématique du cœur d’Alger et devenu le lieu de rassemblement des manifestations hebdomadaires, qui résonnent de slogans tels que l’Algérie reprendra son indépendance et le Peuple veut son indépendance.

Moins forte durant l’été, en raison de la chaleur et des vacances scolaires, la mobilisation contre le système au pouvoir depuis l’indépendance a repris à la rentrée scolaire et ne cesse de s’étoffer, sans toutefois atteindre l’affluence enregistrée vendredi.

Le 1er novembre 1954, le Front de libération nationale (FLN) tout juste créé déclenchait la Révolution algérienne et la lutte armée pour l’indépendance, avec une série d’attentats simultanés sur le territoire algérien. Décrété Fête de la Révolution, le 1er novembre est férié en Algérie.

  • Marée humaine à Alger pour “une nouvelle révolution”

Les aînés ont combattu la France, nous on combat le système mafieux qui a confisqué notre indépendance, explique à l’AFP M’hand, retraité de 63 ans, parti à 5 h du matin de Boumerdès, à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Alger, pour rejoindre la capitale.

Certains manifestants de province ont passé la nuit sur les trottoirs. Hocine, la vingtaine, et ses quatre amis venus de Lakhdaria, à une soixantaine de kilomètres, ont passé la nuit dans leur voiture et se préparent à fêter avec les Algérois le recouvrement de notre indépendance.

On a mis la France dehors en 1962, mais on n’a pas profité de la liberté avec ce régime qui n’a pas changé depuis. On veut une Algérie nouvelle, dit le jeune homme (…)

Lire la suite sur Radio-Canada

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/algerie-manifestation-1er-manifestation-889x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/algerie-manifestation-1er-manifestation-200x200.jpgRadio-CanadaLe MondeUne marée humaine a envahi vendredi les rues du centre d'Alger, réclamant une nouvelle « indépendance » de l'Algérie, 65 ans jour pour jour après le début de la lutte armée contre le colonisateur français. L'absence de comptage officiel et la topographie rendent impossible de dénombrer les manifestants, mais en...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS