Les « autorités » démissionnaires d’Haïti ont beau tempêter, les rues demeurent, jusqu’à jeudi, paralysées dans la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Les jeunes contestataires, résolus à obtenir la démission sans condition du président Jovenel Moise et la fin du système de corruption, ne laissent passer que des ambulances et des véhicules de la Police Nationale d’Haïti (PNH).

Selon la section créole de la Radio Voix de l’Amérique (VOA Kreyòl), même le cortège du chef de l’État a été pris à partie par des manifestants et a dû dévier son parcours, à cause des barricades érigées un peu partout.

Des témoins ont confié que les agents de sécurité du président sont intervenus et ont tiré des coups de feu, mais ils ont été accueillis par des jets de pierres et de tessons de bouteilles (…)

Lire la suite sur Rezo Nòdwès

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/agent-usgpn-750x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/11/agent-usgpn-200x200.jpgRezo NòdwèsHaïti-ActualitéLes « autorités » démissionnaires d’Haïti ont beau tempêter, les rues demeurent, jusqu’à jeudi, paralysées dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Les jeunes contestataires, résolus à obtenir la démission sans condition du président Jovenel Moise et la fin du système de corruption, ne laissent passer que des ambulances et des véhicules de...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS