Le rapport de la Commission épiscopale nationale Justice et Paix fait état de 49 personnes assassinées pour la période allant du 16 septembre au 23 octobre. Les victimes viennent du camp des manifestants, a noté la CE/JILAP.

À Port-au-Prince, la violence dans des quartiers précaires résultant de la contestation fait exploser les chiffres concernant les victimes. Le bilan établi par la Commission épiscopale nationale Justice et Paix dévoile la face ignoble de la répression contre des manifestants.

‘’Entre le 16 septembre et le 23 octobre, 49 personnes ont été tuées. Les victimes étant engagées dans le mouvement de contestation populaire contre le régime’’, a précisé Jocelyne Colas Noel, directrice nationale de la CE/JILAP.

L’organisme de défense des droits humains de l’Église catholique a ajouté que ces chiffres pourraient être revus à la hausse en raison des facteurs relevant de l’inaccessibilité de certains quartiers de la capitale.

‘’Ces chiffres pourront être revus à la hausse car certains endroits restent encore sous l’emprise de la violence armée. Des quartiers populaires comme Grand-Ravine, Ti Bwa, Descayette, foyers de tension divisés par des clivages politiques, n’ont pas été pris en compte dans ce rapport’’, a admis la responsable.

La CE/JILAP a insisté sur le fait que la violence aveugle fragilise la paix dans des quartiers de Port-au-Prince et que parallèlement les escadrons de la mort opèrent dans l’indifférence les forces de l’ordre.

Hervé Noel
vevenoel@gmail.com

Source : Rezo Nòdwès

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/10/polis-ayiti-1.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/10/polis-ayiti-1-200x200.jpgHervé Noël/Rezo NòdwèsActualitéLe rapport de la Commission épiscopale nationale Justice et Paix fait état de 49 personnes assassinées pour la période allant du 16 septembre au 23 octobre. Les victimes viennent du camp des manifestants, a noté la CE/JILAP. À Port-au-Prince, la violence dans des quartiers précaires résultant de la contestation fait...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS