La stratégie du béton, tardant à porter des fruits escomptés, les acteurs de l’opposition jouent toutes les cartes possibles pour obtenir la démission du Président de la République.

En marge de la grande mobilisation du 4 octobre 2019, l’opposition plurielle s’est adressée à Antonio Guteres, Secrétaire Général de la plus grande Organisation du monde et a donné à la communauté internationale vingt quatre heures pour décider du sort de leur protégé, le président Jovenel Moïse.

Dans cette correspondance, les acteurs de l’opposition passent en revue la mauvaise gouvernance du régime en place où la corruption est institutionnalisée.

Ils dénoncent l’implication du chef de l’Etat dans des actes de corruption notamment la dilapidation du Fonds Petro caribe suivant un rapport publié par la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif et l’implication de la première dame Martine Moïse dans le scandale de corruption Dermalog.

L’opposition ne cesse de pointer du doigt le premier mandataire de la nation pour sa participation indirecte dans les massacres de la Saline et de Carrefour Feuilles, la gangstérisation du pays et la violence policière.

Plus loin, elle informe Antonio Guterres sur le comportement du Président de la République qui a ordonné de réprimer les différentes manifestations exigeant son départ, les arrestations illégales et en même temps les différents cas d’assassinats, les milliers de blessés et estropiés perpétrés par le pouvoir en place et la paralysie totale du pays.

Les opposants farouches au régime sollicite la désolidarisation du numéro un de l’ONU (Organisation des Nations Unies) de Jovenel Moïse et réclame plutôt son support au peuple haïtien.

Le peuple ne jure que par la démission du Président Jovenel Moise, la réalisation de la conférence Nationale, la réalisation du Procès de Petro Caribe et celui du Procès de la Saline, de Carrefour Feuilles et Tokyo, ont indiqué les opposants dans leur texte.

Plus de détails sur Rezo Nòdwès

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/10/base-nasyonzini-04102019-889x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/10/base-nasyonzini-04102019-200x200.jpgPascal Fleuristil / Rezo NòdwèsActualitéLa stratégie du béton, tardant à porter des fruits escomptés, les acteurs de l’opposition jouent toutes les cartes possibles pour obtenir la démission du Président de la République. En marge de la grande mobilisation du 4 octobre 2019, l’opposition plurielle s’est adressée à Antonio Guteres, Secrétaire Général de la plus...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS