Au lieu des 500 mille barils promis par le Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin pour le lundi 16 septembre passé, il s’agit seulement de 140 mille barils de gazoline qui sont arrivés à Port au Prince et qui devaient être disponibles ce mercredi et distribués jeudi dans les Pompes.

La crise est encore loin de trouver une fin, avec l’arrivage en petite quantité du Pétrole dans le pays. La rupture de stock en gazoline représente un énorme creux dans l’économie du pays en témoignent les milliers de moto taxi et les véhicules qui font la queue dans les pompes à essence. Cela montre que l’Etat n’a aucun contrôle réel sur les véhicules à moteur qui se multiplient dans le pays et qui consomment davantage de carburant.

Rien d’étonnant au regard du fonctionnement de nos ports et du service d’inspection des véhicules inexistant. Jamais, on ne pouvait imaginer que des milliers de gallons jaunes prendraient les rues de Port au Prince à la recherche de ce précieux liquide. Cela montre l’importance de ce produit dans l’économie haïtienne. L’Etat aurait-il accepté sa faillite en confiant cet  élément stratégique au secteur privé ?

On a vu les conséquences et on n’est pas près d’en finir. Les subventions du Pétrole n’est ni du beurre ni une leurre mais une nécessité pour garder l’équilibre social avec le fossé qui s’élargit de jour en jour entre riches et pauvres. Et Hugo Chavez l’avait compris en lançant ce vaste programme financier. Mais les corrompus en ont fait leur beurre en leurrant la population qui continue de s’appauvrir…

Lire la suite sur HPN

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/09/Manif-pénurie-gaz.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/09/Manif-pénurie-gaz-200x200.jpgHPNHaïti-ActualitéAu lieu des 500 mille barils promis par le Premier ministre démissionnaire Jean Michel Lapin pour le lundi 16 septembre passé, il s'agit seulement de 140 mille barils de gazoline qui sont arrivés à Port au Prince et qui devaient être disponibles ce mercredi et distribués jeudi dans les...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS