Les autobus roulent grâce au biométhane, gaz généré pendant la décomposition de matières organiques.

Ce transport en commun particulier est notamment implanté au Royaume-Uni. La liaison Bristol-Bath est effectuée grâce à des Bio-Bus depuis 2014.

Aucune odeur désagréable en lien avec ce carburant n’aurait été rapportée…

Cette façon de faire pourrait devenir une alternative intéressante à l’utilisation du pétrole dans les véhicules. Non-polluante et renouvelable, cette ressource particulière peut également être produite localement.

Biobus, le bus écolo qui roule aux excréments humains…

De plus, il s’agit d’une manière de produire du biocarburant sans avoir recours à des ressources alimentaires. Pour le moment, les alternatives d’origine végétale sont largement menées par celles à base de soja ou de maïs.

Et au Québec ?

Outre son utilisation comme carburant, le biométhane peut également servir à chauffer des habitations. La ville de Saint-Hyacinthe a d’ailleurs mis en place un projet-pilote en ce sens.

Le biométhane devra toutefois être utilisé dans les infrastructures déjà existantes, si on souhaite que la population et les industries puissent en bénéficier.

Si le Québec décidait d’implanter le biométhane dans son réseau gazier, 7,2 millions de tonnes de gaz à effet de serre pourraient être éliminées (à l’horizon 2030)

Lire la suite sur Météo Média

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/09/bio-bus-667x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/09/bio-bus-200x200.jpgMétéo MédiaBon à savoirLes autobus roulent grâce au biométhane, gaz généré pendant la décomposition de matières organiques. Ce transport en commun particulier est notamment implanté au Royaume-Uni. La liaison Bristol-Bath est effectuée grâce à des Bio-Bus depuis 2014. Aucune odeur désagréable en lien avec ce carburant n'aurait été rapportée... Cette façon de faire pourrait...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS