Dernièrement, le président des États-Unis, Donald Trump, a suggéré d’utiliser des armes nucléaires pour détruire des ouragans. L’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) a annoncé qu’il s’agissait d’une (très) mauvaise idée. Mais pourquoi ? Et comment peut-on arrêter les ouragans ? Toutes les réponses ici.

Selon l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique, envoyer une arme nucléaire sur un ouragan n’aurait aucun effet dans la mesure où l’énergie déversée ne serait pas suffisante. En effet, l’énergie créée par un ouragan est équivalente à celle de d’une explosion nucléaire de 10 mégatonnes toutes les vingt minutes.

En termes d’énergie libérée par la formation des nuages et des pluies, cela équivaut à 200 fois la capacité de production électrique mondiale. Si l’on prend la force des vents, on parle ici de la moitié de la capacité de production électrique du monde. Une quantité d’énergie incroyable qu’une bombe nucléaire ne pourrait pas égaler.

Plus généralement, il faut savoir que chaque année, 80 perturbations se forment dans l’Atlantique. Parmi celles-ci, seulement cinq deviennent des ouragans (en moyenne). Il serait très difficile de savoir lesquelles deviendraient un ouragan qui pourrait affecter des populations, ou lesquelles se décomposeraient.

De plus, inutile de préciser que les retombées radioactives représenteraient une véirtable catastrophe pour les humains et l’environnement.

Les scientifiques cherchent la solution

Cela fait de nombreuses années que les scientifiques du monde entier se demandent comment arrêter les ouragans. Deux lignes d’attaque : par les airs ou par les eaux.

L’ensemencement des nuages a été l’une des premières suggestions, avec le spécialiste de l’atmosphère Bernard Vonnegut. En 1949, il a tenté de prouver que pulvériser de l’iodure d’argent sur un ouragan pouvait provoquer des orages à l’extérieur du mur du cyclone, tout en diminuant la vitesse maximale des vents. Les résultats de ses essais n’ont pas été concluants.

L’épandage de minuscules particules de charbon de bois a également été suggéré par un météorologue, ou encore l’usage d’une poudre très absorbante qui se transforme en pellicule visqueuse au contact de l’eau, inventée par un entrepreneur l’utilisant dans des couches. Dans les deux cas, les scientifiques ont conclu qu’il faudrait des quantités gigantesques, aussi bien de charbon de bois que de poudre absorbante, pour arriver à éliminer des systèmes tropicaux de cette force.

Des scientifiques et inventeurs, dont Bill Gates, ont même proposé de refroidir la surface de l’océan pour réduire la force des ouragans. En 2011, selon une hypothèse d’une équipe de scientifiques, il serait possible de refroidir la température de la surface de l’océan jusqu’à 1,5 °C en utilisant des pompes qui remontent les eaux profondes vers le haut. Le coût ? Entre 0,9 et 1,5 milliard de dollars par an.

Dernière suggestion : les icebergs. Malheureusement, il s’agit de l’idée la plus douteuse dans la mesure où l’immense morceau de glace fondrait bien avant d’arriver jusqu’à l’ouragan.

Source : NOAA ici, ici, et ici ; AMS 100 ; NewScientist ; Business Insider

Plus de détails sur Météo Média

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/08/ouragan-1-781x500.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/08/ouragan-1-200x200.jpgMétéo MédiaBon à savoirDernièrement, le président des États-Unis, Donald Trump, a suggéré d'utiliser des armes nucléaires pour détruire des ouragans. L'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA) a annoncé qu'il s'agissait d'une (très) mauvaise idée. Mais pourquoi ? Et comment peut-on arrêter les ouragans ? Toutes les réponses ici. Selon l'Agence américaine d'observation...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS