Haïti 0-1 Mexique

Non, Haïti ne gagnera pas la Gold Cup 2019. Mais à quoi ça se joue? À un penalty accordé au Mexique en prolongation. À une frappe enroulée de Mikael Cantave qui tape la barre de Guillermo Ochoa. À rien, en fait. Car, oui, Haïti a fait trembler le Mexique jusqu’au bout, en demi-finales de la Gold Cup.

Les Haïtiens ont défendu devant leur but la grande majorité de la rencontre, mais ils ont aussi fait étalage d’un jeu rapide vers l’avant qui leur avait réussi contre le Costa Rica et le Canada. À la 88e, Derrick Étienne, qui avait remplacé Duckens Nazon en cours de jeu, gâche un deux-contre-deux. C’était une balle en or pour aller en finale.

Après avoir tiré 18 fois sans marquer durant le temps réglementaire, le Mexique a dû attendre la 93e minute et le début de la prolongation pour ouvrir le score face au 101e du classement FIFA. Le match bascule alors sur cette action litigieuse : encerclé par trois défenseurs, Raúl Jiménez tombe dans la surface au contact du pied d’Hervé Bazile, et l’arbitre siffle penalty. L’attaquant des Wolves le transforme lui-même après avoir vu Johny Placide s’engager sur sa droite, 1-0 pour le Mexique.

Mais à la 118e, Mikael Cantave fait trembler la barre transversale et le cœur des supporters mexicains qui garnissent le stade de Phoenix. Le ballon s’envole finalement, et les derniers espoirs haïtiens d’arracher la séance de tirs au but avec. Le sélectionneur du Mexique Tata Martino peut souffler : le Mexique disputera la finale dimanche face au vainqueur de Jamaïque-États-Unis.

Pour les Grenadiers, cette fois, il n’y a pas eu de come-back, mais cela reste un exploit de plus dans leur magnifique parcours.

Plus de détails sur So Foot

https://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/07/grenadiers-1.jpghttps://espace-web.info/pawollapale/wp-content/uploads/2019/07/grenadiers-1-200x200.jpgSo FootSportHaïti 0-1 Mexique Non, Haïti ne gagnera pas la Gold Cup 2019. Mais à quoi ça se joue? À un penalty accordé au Mexique en prolongation. À une frappe enroulée de Mikael Cantave qui tape la barre de Guillermo Ochoa. À rien, en fait. Car, oui, Haïti...PAWOL LA PALE PA NAN FAKE NEWS